Conte de la harpe de la fée des rêves

Publié le 12 février 2018 dans Articles, Conseils pratiques rêves, Ecriture | 0 commentaire

Quand mon fils était en CM2, en 2004, son instituteur leur a fait écrire un conte. Et mon fils a choisi de parler des rêves !

Quelle ne fut pas ma stupéfaction lorsque mon fils me le lut !

Il s’agissait en effet d’un conte qui correspondait exactement à ce que je vivais à l’époque.

C’est à dire que sans m’en rendre compte, j’étais devenue accro aux rêves, je n’arrêtais pas d’interpréter, négligeant mon entourage et notamment mon fils. Ce conte m’a stupéfiée. Et je vous le partage, car il existe effectivement un danger : celui d’être tellement pris par le monde merveilleux que l’on s’éloigne du monde réel.

Conte : la harpe de la fée des rêves volée par le diable

Rafal Olbinski

Il était une fois un pauvre paysan qui travaillait dur sur une pauvre terre aride qui ne donnait pas grand chose.

Il ne désirait que deux choses dans la vie : aller au pays des rêves pour passer des jours heureux et rencontrer la fée des rêves.

Un jour, en rentrant chez lui, il vit, chez l’antiquaire de son village, une harpe en or.

Aussitôt il ressentit pour elle une étrange attraction mais il était si pauvre ! Pourtant, l’envie de cet instrument était si forte qu’il céda et l’acheta.

Freepik.com

Mais pour cela il dut donner tout ce qu’il possédait, toutes ses économies, comme si la harpe l’avait enchanté.

Il la contempla pendant des heures et des heures, complètement émerveillé, envoûté.

Puis, comme si la harpe dirigeait ses mains, il se mit à jouer une mélodie inconnue qui résonna dans tout le village.

Catastrophe

La musique était très belle, mais au lieu de se réjouir, les gens se mirent à se comporter comme des bêtes démoniaques. Sous l’effet de la musique, les visages radieux devinrent hideux, les mâchoires s’allongèrent et les dents s’aiguisèrent comme celles des loups, tandis que des poils drus et noirs poussaient sur les corps, faisant éclater les boutons et les cols de chemise.

Maskworld

Mais le paysan, tout à sa musique, continuait à jouer lorsqu’il entendit qu’on frappait à sa porte.

Un vieillard se tenait sur le seuil. Il dit au paysan :

« Donnes-moi cette harpe, c’est la harpe que le diable a volé à la fée des rêves. Elle est maintenant ensorcelée ».

Surpris, le paysan rejeta le vieillard, et sortit répandre la mélodie jusqu’à de nombreux autres villages, mais les bêtes démoniaques, attirées par l’or, lui prirent la harpe et se déchirèrent les unes les autres.

Dans une ultime bataille, la harpe se brisa, brisant ainsi l’enchantement.

Réparation

Alors le paysan, désolé, prit les morceaux et les rapporta chez le vieillard qui répara la harpe.

Le paysan, trop heureux, voulait rapporter la harpe à la fée des rêves, mais le vieillard lui dit :

« Pour aller au pays des rêves, il faut beaucoup de courage et il faut savoir jouer de la harpe de la fée. Tu vas devoir apprendre la mélodie du pays des rêves pour pouvoir faire apparaître le pont qui permet d’accéder à ce pays et une autre mélodie, mais à toi de savoir quand l’utiliser ».

Le vieillard lui apprit les deux mélodies. Ce fut long et difficile.

Le jour où il su les mélodies, le vieillard lui indiqua le chemin. Le paysan partit. Il ne vit rien d’étrange dans le bois jusqu’au lieu où il devait faire apparaître le pont.

Là, il s’assit, pris la harpe et se mit à jouer. Mais ses mains étaient malhabiles, il avait un peu oublié. Il hésita plusieurs fois, sans succès.

Alors un oiseau qu’il n’avait jamais vu se mit à chanter. Il chantait si bien que le paysan joua le chant de l’oiseau avec la harpe et le pont apparut. Il le traversa et marcha trois jours et trois nuits.

buzger.com

Rencontre du dragon

Il vit un dragon garder des milliers et des milliers de portes. Il se dit : « La fée des rêves doit se trouver derrière l’une de ces portes ».

Pour vaincre le dragon, il chassa plein d’animaux, et les remplit de cailloux, puis les jeta devant le dragon qui les mangea d’un seul coup. Le dragon, le ventre déchiré, se coucha pour ne plus se relever.

Le paysan s’assit devant les portes et se souvint qu’il fallait qu’il joue la deuxième mélodie.

La fée des rêves

Alors une porte s’ouvrit. Il entra et la fée des rêves était là avec sa robe argentée et sa couronne en forme de lune. Il lui donna la harpe, et pour le remercier, la fée exauça tous ses rêves.

Le paysan se réveilla devant son champ, il ne souhaitait plus rien, mais il vit que sa terre était devenue grasse, et que du blé et des pommes de terre sortaient en jeunes pousses.

Il trouva la harpe devant lui et se mit à jouer quelques mélodies. Quelle merveille !

dashinvaine.deviantart.com

Si vous aimez les histoires, vous  pouvez aussi lire Le rêve d’Hector

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
"Astuces pour noter vos rêves et vous en souvenir". Livret gratuit à télécharger.
Vos informations ne seront jamais partagées à des tiers.