» Un rêve récurrent : « La vague »

Avez-vous déjà reçu un rêve récurrent ? Un rêve récurrent est un rêve qui se répète, soit à l’identique, soit avec des variantes.

Un rêve récurrent s’interprète comme n’importe quel rêve. Il recèle le problème majeur que la personne a à résoudre pour se sentir bien dans sa vie. Une fois le problème intégré, résolu, le rêve ne revient plus, car il a accompli sa mission d’avertissement.

Mais je vais là vous présenter un rêve récurrent qui a subit une transformation étonnante.

Continuer la lecture de «  » Un rêve récurrent : « La vague » »

La fête de l’Ascension

Aujourd’hui jeudi, c’est l‘Ascension.  Te souviens-tu rêveur ou rêveuse de ce qu’est l’Ascension ? C’est une fête chrétienne que l’on célèbre 40 jours après le dimanche de Pâques.
Elle marque la dernière fois où Jésus apparaît aux Apôtres.
L’Ascension est le symbole de la vie éternelle et du Saint-Esprit.
Le Christ n’est plus présent physiquement sur cette terre, puisqu’il est mort et ressuscité, mais il est présent dans les sacrements. Il devient le St Esprit.
Et les Apôtres commencent à aller communiquer le message christique de par le monde.

Voyons un parallèle avec la vie actuelle

Continuer la lecture de « La fête de l’Ascension »

Le rêve thérapeute : rénovation du blog

Voilà, j’ai changé le nom du blog. Je suis passée de « Faites interpréter vos rêves » au « Rêve thérapeute« .

J’ai enfin fait ce que je sentais être le plus juste pour ce blog qui parle des rêves. J’avais proposé des titres de blog dans un article précédent, mais j’ai finalement choisi moi-même, car j »ai découvert que ce nom : « le Rêve Thérapeute », me tenait à coeur.

Continuer la lecture de « Le rêve thérapeute : rénovation du blog »

Pâques et l’île de Pâques

Nous voici à Pâques : je vais vous parler de cette grande fête chrétienne à travers le rêve de Benoît, reçu il y a quelques jours. Le rêve se passe sur l’île de Pâques. Ce rêve montre comment, en l’homme, peut se vivre la Résurrection. Ou plutôt comment on peut passer à côté lorsqu’on oublie le lien à la divinité en soi et que l’on doute.

Continuer la lecture de « Pâques et l’île de Pâques »

Nouveaux titres de blog

Je me suis amusée à chercher d’autres titres pour mon blog. Oui, pourquoi ne pas changer. Et je vous livre le résultat de mon inspiration, car ces titres reflètent bien le sens du travail que je fais avec les rêves.

En effet, il s’agit de comprendre que le rêve parle de la profondeur de notre être intérieur, ce que ne reflète pas le titre actuel : faites interpréter vos rêves, qui n’est qu’une incitation. Utile certes, mais non suffisante.
Car il s’agit de comprendre que l’interprétation n’est pas du copier-collé, ce que croit encore beaucoup trop de gens.

Continuer la lecture de « Nouveaux titres de blog »

Conte de la harpe de la fée des rêves

Quand mon fils était en CM2, en 2004, son instituteur leur a fait écrire un conte. Et mon fils a choisi de parler des rêves !

Quelle ne fut pas ma stupéfaction lorsque mon fils me le lut !

Il s’agissait en effet d’un conte qui correspondait exactement à ce que je vivais à l’époque.

C’est à dire que sans m’en rendre compte, j’étais devenue accro aux rêves, je n’arrêtais pas d’interpréter, négligeant mon entourage et notamment mon fils. Ce conte m’a stupéfiée. Et je vous le partage, car il existe effectivement un danger : celui d’être tellement pris par le monde merveilleux que l’on s’éloigne du monde réel.
Continuer la lecture de « Conte de la harpe de la fée des rêves »

Un drôle de réveil : le rêve d’Hector

Aujourd’hui, je vais vous raconter une histoire, que vous pourrez raconter à vos enfants ou petits-enfants.
Je l’ai écris il y a des années, en souvenir du fatidique réveil à 7h pétante pour aller à l’école ! Bien sûr, elle est en relation avec les rêves.

Me faire réveiller par la sonnerie du réveil, et à l’époque, ils ne diffusaient pas de musique douce, m’était insupportable. Cela me coupait de mes rêves. A l’époque j’ignorais que je pouvais demander à mes rêves de me réveiller.

Continuer la lecture de « Un drôle de réveil : le rêve d’Hector »