Ce que disent vos rêves : Les différentes sortes de rêves

Publié le 7 février 2016 dans Articles, Conseils pratiques rêves, Généralités sur le rêve | 1 commentaire

Beaucoup de personnes rechignent à faire interpréter leurs rêves.

Pourquoi ? Voici quelques raisons :

1 : On ignore trop souvent la nature des rêves. Les rêves sont un langage qui touche notre âme par la profondeur de ce qu’ils ont à nous dire. Ils sont d’une grande valeur. Et nous passons à côté de la fonction du rêve, qui est d’aider, de conseiller, d’avertir, de faire grandir, de prendre soin de nous.

2 : Cette ignorance nous faire dire bof, à quoi bon, à quoi ça sert ? Mais en réalité nous redoutons les remises en question.
Nous avons peur de ce que le rêve va révéler de nous. peur d’être vu, deviné, percé à jour.
Peur de l’image que le miroir du rêve peut nous renvoyer.
Peur de nous confronter à une image déplaisante, qui nous prenne par surprise, surtout lorsque nous faisons des cauchemars. C’est pourtant cette vulnérabilité qui permet de changer, lorsqu’il y a acceptation.

Il faut comprendre que les remises en question apportées par le rêve n’ont pas la même teneur que les critiques du monde extérieur ou celles qu’on peut se faire à soi-même.

jbmarsille.com

jbmarsille.com

Les critiques extérieures, qu’elles soient justifiées ou non, nous les recevons à travers le prisme de nos blessures, et nous les prenons souvent pour des jugements définitifs et à l’emporte-pièce.

Alors que quand le rêve vient nous faire remarquer quelque chose qui ne va pas, un comportement erroné, une erreur à ne pas répéter, c’est seulement pour nous proposer une autre façon de nous y prendre. Le rêve énonce le problème et sa solution là où les critiques du monde extérieur apparaissent comme des condamnations inéluctables.

Un petit pas en direction de ce que nous dit le rêve et nous voilà félicité de la plus chaude manière, encouragé, soutenu. Ce sont souvent des rêves qui nous donnent la frite de bon matin. Par contre, quand on rechigne, ils nous le font sentir aussi.

Plutôt que de nous laisser nous noyer dans des difficultés insurmontables ou préjudiciables, le rêve vient nous montrer comment réussir là où nous ne cessons d’échouer à cause d’une façon de nous y prendre inadéquate. Pour cela, il nous présente un scénario explicatif et argumenté qui nous fait comprendre ce qui se passe pour nous à un moment précis : c’est pourquoi il est important de noter ce qu’on a fait la veille, car le rêve vient nous expliquer comment il voit la situation de ce moment là et pas d’un autre : à nous de changer ce qui a besoin de l’être, selon la vision du rêve, qui peut être tout à fait différente de comment nous voient les autres, et parfois aussi, de comment nous voient certains thérapeutes, ceux qui se basent sur des schémas d’interprétation institués par eux.

podcastjournal.net

podcastjournal.net

Ce qui ne veut pas dire que l’image de soi ou l’égo ne seront pas égratignés, mais l’égo ou l’image de soi ne sont pas l’être intérieur qui jubile d’être enfin compris, reconnu pour sa vraie valeur qui fait tomber les faux-semblants.

L’image de soi est une surface lisse qui ne correspond pas à la profondeur de l’être, c’est juste une image : se prendre pour une image est le meilleur moyen de ne pas évoluer : être sage comme une image, c’est bon pour avoir la paix, mais la vie elle-même est intranquille.

L’image de soi est mise à mal, saccagée, détruite afin de créer dans cette surface lisse et fermée, une ouverture qui donne accès à la profondeur.

cebc.cnrs.fr

cebc.cnrs.fr

Imaginez une étendue de glace sur un lac : elle est une surface lisse et glacée qui fige toute vie : pour pêcher le poisson nourrissant des profondeurs. il faut casser la glace.
Cette surface lisse et glacée, qui ne reflète que l’image de soi, emprisonnant ce qui est vivant en nous, a besoin d’être cassée.

Alors oui, parfois le rêve y va de son cauchemar marteau pique coeur, tronçonneuse ou vitriol, lorsque la couche est trop épaisse, lorsqu’on en tient une couche et qu’on y tient mordicus, car la résistance est trop forte et le rêve, pour nous obliger à lâcher, est obligé d’envoyer une force égale et contraire à notre résistance, pour la briser et libérer ainsi la profondeur, nous y donner accès.

C’est l’histoire de Jacob luttant avec l’ange.

tableau d'Alexandre-Louis Leloir (1865)

tableau d’Alexandre-Louis Leloir (1865)

Ainsi, nous pouvons rejoindre les chauds courants intérieurs qui nous font du bien, qui nous permettent enfin de nous régénérer.

Mais ce serait une erreur de croire que le rêve ne vient que nous remettre en question. Non, le rêve a d’autres manières de nous faire évoluer. Des manières douces, joyeuses et festives, pleines d’humour ou au contraire catastrophiques. Il adapte sa façon de faire à ce qui est juste pour  nous à l’instant présent, avec des rêves de différentes teneurs. Il faut en outre se souvenir que le rêve a une tendance à amplifier ce qu’il dit : c’est à dire une tendance à exagérer pour bien nous faire sentir ce qu’il veut dire. 

Voyons donc les différentes sortes de rêves :

  • Il y a le rêve bilan : un rêve qui vient faire la synthèse de ce que vous vivez en ce moment, il vous montre où vous en êtes. Ou vous êtes arrivé. Le constat de ce qui est.
  • le rêve prescription : quand on a besoin de quelque chose de précis : ex : faire l’amour pour avoir de l’énergie.
  • le rêve avertissement : quand on est sur une mauvaise voie, une mauvaise pente, quand on file un mauvais coton, le rêve nous colle à l’amende : attention, ne recommence pas. Un rêve avait prévenu une femme qu’elle ferait bien d’arrêter de faire son jogging dans telle allée sombre : elle n’a pas écouté et s’est fait agresser.
  • le rêve cauchemar : tire la sonnette d’alarme : montre ce qui ne va pas : ex : avoir la tête broyée par un immense casse-noix : quand on s’est pris la tête pour rien. Le cauchemar peut être aussi un rêve bilan ou un rêve avertissement ou un rêve coup de pied au cul.
  • le rêve coup de pied au cul : quand on est tout à fait capable de le faire, mais qu’on fait autre chose : quand on refuse de faire ce que le rêve nous demande, quand on est dans une mauvaise voie et qu’on le sait très bien, quand on persiste et signe dans des comportements aberrants. On peut entendre une sonnerie de téléphone, quelqu’un dire des paroles dures ou se réveiller avec des douleurs.
  • le rêve prémonitoire : montre quelque chose qui va arriver : ex : une femme rêve qu’elle va à l’hôpital et le médecin lui dit qu’elle est en train de faire une fausse couche, et c’est exact : le rêve la prévient afin d’amortir le choc douloureux de cette nouvelle.
  • le rêve consolation : quand on vit quelque chose de difficile, et qu’on a besoin d’être soutenu. On peut alors faire un rêve extrêmement doux et poétique.
  • le rêve encouragement : quand on a fait un pas dans la bonne voie, le rêve nous montre qu’on est dans la bonne direction, mais qu’il y a encore des efforts à fournir.
  • le rêve félicitation : quand on a réussi quelque chose de difficile qu’on n’osait pas, quand on a tourné une page, quand on s’est positionné, quand on a dit non au bon moment alors qu’avant, on n’osait pas.
  • le rêve songe : un rêve qui peut sembler une vision qui annonce des changements intérieurs majeurs.

En résumé, le rêve a une variété incroyablement riche et diversifiée de façons de nous dire ce qu’il a à nous dire, il fait preuve d’une créativité inépuisable, toujours renouvelée et infiniment surprenante.

A vous de la découvrir.

1 commentaire

  1. Oui , je me souviens avoir été conseillé maintes et maintes fois sur beaucoup de choses il y a deux ans j’ai eu des douleurs thoraciques, cela faisait quelques mois que je travaillais sur les rêves plutôt inquiet car personne n’est à l’abri je demande à mon médecin de me prescrire une radio des poumons , la veille de l’examen je fais le rêve suivant : une cheminée avec une forte combustion apparait , et ensuite je rencontre un ami d’enfance qui est devenu chroniqueur a la radio (il est un peu idiot du village) le rêve s’interprète comme ca : la cheminée première image montre un bon métabolisme , une physiologie saine et ensuite il serait idiot de raconter que c’est chronique la chronique étant une histoire courte et la maladie n’étant pas chronique ….. j’ai confiance absolue au rêve qui montre toujours ce qui est , que ça plaise ou pas et je m’en vais passer la radio dans la décontraction la plus totale .Effectivement il n’y avait absolument rien d’anormal , ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres ou encore tu a la cote avec telle vendeuse d’une grande surface . Je retourne au magasin et je constate que oui je n’avais pas remarquer , et la nuit d’aprés un rêve coup de pied au cul j’arrive au magasin en camion et je me gare je sors et met ma carte bleue et les clefs de contact dans ma poche (dans le reve) puis je rentre il y a un self, une anima me montre un plateau en argent et me montre qu’il faut le retourner pour le ranger , puis des enfants rentre dans le magasin en passant par le toit une partie est en èveryte rouge et ensuite je prends une canette de bière je la cache en la tenant sur le coté , l’anima me fixe sévèrement et je ressens une grande gène et je sors comme un voleur (c’est le cas dans le rêve) .Voila l’interprétation je fais simple pour pas trainer en longueur , arriver en camion transport en commun mettre les clefs de contact et la carte bleue dans la poche tu peut établir un contact ca rapporte et c’est dans la poche , je rentre dans la partie self tu dois te servir toi même l’anima montre le plateau d’argent et le retourne c’est servi sur un plateau mais il faut que tu y retourne!!! les enfants cours sur le toit en èveryte rouge , toi tu te comporte comme un enfant et tu est vite rouge , je vole la canette et je me sens géné , la canette est une représentation du corps féminin , tu est parti comme un voleur car tu ne te sentais pas à l’aise , voila le premier rêve montre ce qui est tu n’a rien de chronique , le second que je n’ai pas raconter pour faire court montre une opportunité à saisir , et le troisième peut se classer dans ce que vous appeler les coups de pied au cul vient montrer qu’est ce que vous devez rectifier pour saisir l’opportunité attention ce ne sont que trois exemples de mon expérience .Mais il y en a beaucoup d’autres et sur des sujets bien différents , il n’est pas possible d’avoir une vision juste de soi même ou des autres car nous projetons tout un tas de chose le rêve lui ne projette rien il montre ce qui est et ce qui doit être.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Une autre résistance à faire interpréter ses rêves | Faites interpréter vos rêves ! - […] Dans l’article précédent, nous avons vu deux causes qui expliquent la résistance à faire interpréter ses rêves  : […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
"Astuces pour noter vos rêves et vous en souvenir". Livret gratuit à télécharger.
Vos informations ne seront jamais partagées à des tiers.