Interprétation du rêve « La soeur »

Publié le 21 août 2014 dans Articles, Rêves interprétés | 1 commentaire

Geneviève dit qu’elle va voir sa soeur. Je réfléchis, pensant qu’elle n’a pas de soeur. Puis je me souviens qu’elle a une soeur.

C’est Catherine qui a fait ce rêve :

– Catherine, dis-moi qui est Geneviève

– C’est ma cousine germaine, une ancienne prof, autoritaire, qui sait se faire respecter, mais a des oeillères, égocentrique, médisante, centrée sur sa famille, croit que c’est de la faute des autres, se fâche avec les gens.

– Catherine, à qui cela te fait-il penser en relation à la veille du rêve ?

– Mais c’est moi avec ma soeur ! J’ai pensé à elle hier, mais je ne l’aime pas, car elle s’est laissé détruire par le type avec lequel elle s’est mariée.  Alors oui,  avec elle, je me montre autoritaire, je n’ai pas envie de l’écouter se plaindre, je lui fais la leçon. Je suis aussi médisante, je trouve qu’elle exagère de s’être fait bouffer comme ça sans protester.  Je pense que c’est de sa faute si elle en est arrivée là, car elle ne s’est pas sauvée avant, et moi, je pense que j’ai 4 enfants, alors pas question que je m’occupe d’elle, j’ai assez à faire avec les miens. Et je me fais respecter parce qu’elle ne se plaint pas à moi. Pour ça, je suis égocentrique, j’ai sans doute des oeillères, et je me suis fâchée avec elle.

– En effet, Geneviève représente bien ta façon d’être avec ta soeur. Quand elle dit qu’elle va voir sa soeur : ça t’évoque quoi ?

– Hier, nous avons eu une réunion de famille bien sympathique, et j’ai pensé à ma soeur, je me suis fait la réflexion que ça lui aurait fait du bien de passer ce moment avec nous.

– Oui, tu as fait la démarche de la comprendre.  Pourtant Geneviève réfléchit, pensant qu’elle n’a pas de soeur.

– En effet, Geneviève n’a pas de soeur. Mais moi non plus, c’est comme si je n’avais pas de soeur : j’ai coupé les ponts avec elle, il y a déjà un bon moment. Quand je passe dans sa ville, je ne vais pas la voir, je ne lui fais jamais de cadeaux. Non, je ne supporte pas ce qu’elle est devenue : une femme qui s’est laissé allé à la dérive, elle n’honore pas la belle personne qu’elle est, pleine de capacités. Elle s’est laissé bousiller sa vie par un type avec des principes moyenâgeux, pour lequel une femme doit être soumise : maintenant elle a un cancer et a fait un séjour dans un hôpital psychiatrique.

– C’est à dire qu’après avoir pensé à ta soeur en te disant qu’elle serait bien là, après avoir eu un mouvement intérieur pour la comprendre et peut-être une envie d’aller la voir, tu t’es repris : tu t’es dit que  tout bien considéré, non, qu’elle n’en valait pas la peine : c’est à dire que suite à ton mouvement naturel vers ta soeur, tu as de nouveau fléchi (réfléchit) c’est ça ?

– Oui, exactement.

– Puis, Geneviève se souvient qu’elle a une soeur. C’est à dire une femme de la même famille qu’elle, avec les mêmes qualités : tu dis que ta soeur était une belle femme qui avait de belles capacités : donc ta soeur a la capacité de reprendre le dessus : tu reconnais qu’elle serait capable d’apprécier votre réunion de famille, que ça lui ferait du bien. Oui, elle serait capable comme toi de ne penser qu’à sa famille, de comprendre que si elle en est là, c’est à cause de de son mari, et de retrouver son sens de l’autorité pour ne plus se laisser faire. Elle pourrait devenir à son tour égocentrique, capable de penser à elle et de se faire respecter. Donc là, tu te souviens en effet que tu as une soeur.

– Mes rêves m’avaient déjà dit il y a environ un an d’être charitable avec ma soeur, mais bon, je n’ai pas donné suite : c’est vrai que là, j’ai pensé à elle et oui, je pense que je vais aller la voir.

Voilà Catherine comprend qu’elle n’a pas à rejeter sa soeur parce qu’elle trouve indigne d’une personne de sa qualité de se laisser détruire, mais que de lui apporter de l’attention, de la douceur, de la compassion peut l’aider à se retrouver elle-même.

Conclusion : En relation avec le scénario, on voit comme le rêve joue avec les personnages : la rêveuse est représentée par sa cousine, et la soeur de cette cousine représente la soeur réelle de la rêveuse.

C’est pourquoi il est important de bien détailler les personnages de rêve pour comprendre de quoi il est question.  Car dans la réalité, Geneviève, la cousine, n’a pas de soeur !

Incoming search terms:

  • reve qu on va avoir une soeur

1 commentaire

  1. Great sources. Undoubtedly, you’re an authority in the industry.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
"Astuces pour noter vos rêves et vous en souvenir". Livret gratuit à télécharger.
Vos informations ne seront jamais partagées à des tiers.