Les contradictions internes

Publié le 17 juillet 2016 dans Articles, Ecriture | 11 Commentaires

Bonjour !

Et bien aujourd’hui, je vais vous proposer un atelier d’écriture.
Oui, vous faire travailler un peu, pour vous faire ressentir, prendre conscience de ce qui se passe en vous. Un atelier d’écriture tout simple, mais oh combien révélateur.

Un atelier pour prendre conscience de vos contradictions internes.

cleverpm.com

cleverpm.com

Vous vous dites « oh flûte, ça ne va pas être drôle ! ». Les vivre n’est en effet pas drôle, mais les écrire peut le devenir. Car vous n’imaginez pas à quel point vous êtes fournis. Vous pourriez même en remplir un magasin, car vous en avez à revendre !

Alors je vous propose de faire l’inventaire de vos produits en stock, ceux qui remplissent votre grenier ou votre cave où vous les avez oublié, et de les sortir de l’ombre pour les mettre en rayon afin qu’ils reçoivent la lumière du soleil de votre conscience.

Vous voulez des exemples ?

Et bien en voilà :

  • j’aimerais être riche, ah oui, mais l’argent ne fait pas le bonheur, je hais le fric, le flouze et le pèze !
  • je veux connaître l’amour, ah oui, mais j’ai peur des hommes, ou des femmes !
  • je rêve d’être un artiste reconnu, ah oui, mais je ne veux surtout pas qu’on me regarde !
  • j’écrirai bien toute la nuit, ah oui, mais je tombe de sommeil dès neuf heures !
  • j’aime le sucré, ah oui, mais j’ai du diabète !
  • j’adore manger, ah oui, mais ça fait grossir !
  • je suis en colère, ah oui, mais je me dois de rester zen quoi qu’il arrive !

La liste est longue. Je pourrais continuer à l’infini.

Dans ces exemples, vous les sentez les contradictions ?
Celles qui insistent en vous tiraillant de l’intérieur, au point parfois de vous faire rater votre vie, de vous faire obtenir le contraire de vos désirs, de vous faire échouer là où vous espériez réussir.

Et bien c’est de cela que les rêves s’occupent : à vous faire intégrer vos opposés. Pas d’un coup de baguette magique, mais en prenant le temps. Cela rejoint tout à fait ce que j’expliquais dans l’article Conscient-Inconscient.

Désirez-vous restés tiraillés toute votre vie ? Demandez-vous répit ? Et bien c’est possible.
En entreprenant un travail de longue haleine avec les rêves ou en commençant à écrire, à établir une liste afin de vous rendre compte de l’étendue du phénomène.

Consigne d’écriture

  • Faites une liste de vos aspirations, désirs, volontés, qualités contrariées ou pas.
  • Et face à chacune d’elles, laissez venir la protestation qui fait que cette aspiration n’est pas réalisée.
  • Puis choisissez un couple de contradictions et écrivez ce qui vient sur l’une des deux parties, vous pouvez commencez par la partie douloureuse, entrez dans la sensation, décrivez ce qui se passe….. laissez-vous inspirer.

Entrer dans la sensation vous fera prendre conscience de ce qui se joue en vous et peut-être commencera à dénouer ce qui se vit trop serré. Et vous fera prendre conscience de la façon dont les rêves pourraient venir vous aider en vous suggérant d’autres façons de vous y prendre.

Les contradictions internes

Ce sont les couples d’opposés qui créent en vous une résistance telle qu’elle empêche la réalisation de l’un des pôles tant que l’autre n’est pas pris en compte.

Par exemple, l’abbé Pierre : s’il n’avait eu que l’amour, aurait-il réussi à aider tant de gens ? Non, cela s’est fait parce qu’il a su intégrer en lui la colère qui l’habitait face à un état de fait et la manifester : il s’est battu pour réaliser sa vision et aider les plus démunis. Il n’a pas été que dans l’amour. Il a su intégrer les contraires qui se présentaient à lui, aussi bien dans le monde extérieur (toutes les oppositions) qu’à l’intérieur (son caractère, sa nature).

emmaus-dennemont.org

emmaus-dennemont.org

L’intégration des contradictions internes n’est pas facile, mais avec le temps, cela dégage une façon d’être unique, inimitable : c’est cela le génie.
Le génie est ingénieux. Est-il créé dans la gêne, celle occasionnée par le tiraillement ?
Comme disait Einstein, le génie est celui qui tient les contraires le plus longtemps : celui capable de supporter le déchirement de ses contradictions internes jusqu’à la résolution finale. Car la tension entre les deux contraires finit par céder et donner lieu à une troisième solution à laquelle on n’avait pas pensé : par exemple, un comédien en panne sèche sur scène, peut soudain, poussé par l’urgence se découvrir un don spontané et extraordinaire pour l’improvisation, à tel point qu’il se mettra à écrire des sketches, ce à quoi il n’avait nullement songé auparavant. S’il n’avait pas été confronté à cette dualité, tension terrible entre son désir de jouer et cette panne sèche, il n’aurait jamais découvert son réel don.
On peut dire qu’il a reçu l’inspiration ! De l’intérieur.

Et bien il en va de même pour tous nos tiraillements. Il ne sert à rien de vouloir supprimer un côté pour ne garder que l’autre. Car les deux travaillent ensemble, ils accomplissent un dur labeur pour une finalité inconnue de nous mais qui prend en compte tous les aspects de ces contraires et les intègre, en nous, pour accomplir son oeuvre : l’oeuvre du divin à travers nous, c’est cela l’alchimie, l’al-chimie, chimie divine.

C’est cela le sens de la Croix : la croisée des chemins : se sentir crucifié par des tendances contraires.
Jésus a été crucifié, à la charnière des deux mondes : le monde intérieur du Christ et le monde extérieur représenté par Pilate et la foule, le monde extérieur rejetant le monde intérieur.
Il y a eu le chemin de croix, la mise en croix, la crucifixion, puis la mise au tombeau et enfin la résurrection : une nouvelle vie commence.

crois-seulement.com

crois-seulement.com

Ce que l’on voit, c’est que la croix forme le signe +, l’addition : une nouvelle vie commence, plus riche de son expérience, de la somme de toutes ses expériences !

Pouvez-vous toucher l’amour divin infini qui s’exprime à travers Beethoven composant alors qu’il est devenu sourd ou ces sportifs à qui il manque un bras ou une jambe ? Vous sentez bien là que la volonté ne suffit pas : il y faut autre chose : un amour infini dont les contraires sont le carburant. En effet, imaginez la force résultant de l’opposition entre la volonté de faire du sport et le manquement du moyen indispensable pour le réaliser : cela pousse à la créativité, à se dépasser soi-même. Le handicap n’est plus un frein mais un moteur. Et cela fait avancer la science.

C’est pourquoi dresser cette liste des contraires qui vous tiraillent est important.
Pour ne plus passer d’un pôle à l’autre sans conscience en vous demandant comment sortir de l’impasse. Cette prise de conscience est là pour vous dire qu’il ne sert à rien de ne considérer qu’un seul pôle, mais que les deux travaillent ensemble : mais pas que : eh non !
Tous vos pôles de votre vie travaillent en synergie, tous vos pôles de tous vos domaines !
Afin de former un tout cohérent. Un tissu, fait de chaines et de trames…. : ce qui se trame à l’intérieur et les enchainements de la vie, tout ce qui rend prisonnier….

ri-ir.com

ri-ir.com

Vous voyez que si on prend les choses par morceaux on ne va pas y arriver : la différence entre le travail avec les rêves et les techniques de développement personnel est là : avec le développement personnel, vous pouvez travailler vos contradictions, mais cela va rester un travail ponctuel, qui peut dépanner certes mais qui n’aura pas la profondeur de la vision du rêve, qui lui, a la vision globale de votre réalité d’être.

Ecrire va vous donner un aperçu de la réalité de ces contradictions internes : elles peuvent se décliner de façon plus subtiles : pour dédramatiser, vous pouvez la faire drôle. Exercez votre créativité à exprimer ce qui est là. Cela vous montrera en outre que vous n’êtes pas toujours gentil, avec les autres, avec vous-même, vous pouvez même être dur.
Ecrire vous permettra de relativiser, de vous prendre moins au sérieux, d’entrer dans l’imaginaire afin d’en faire toute une histoire afin justement de ne plus en faire toute une histoire !

tavaana.org

tavaana.org

Avec ce dessin, vous la sentez la tension de l’ambivalence entre le désir et le rejet ? Si cet homme choisit un des deux pôles en excluant l’autre, il sera vite rejoint par l’autre n’est-ce pas.
Si cet homme choisit par exemple de laisser libre court à ses désirs lubriques, il est certain qu’à un moment, il va être repris par une morale qui va lui faire rejeter l’objet de son désir. Il peut même en arriver à condamner ce qu’il désire, condamner celles par qui le désir arrive.
S’il n’intègre pas ces deux tendances, il vivra dans l’ambivalence. Il pourra même être tenté de supprimer la tendance qui le gêne le plus et qui sait comment cela va se traduire dans sa vie.
Les exemples ne manquent pas : ceux qui préfèrent se voiler la face, mais projettent qu’il vaut mieux voiler celle des autres ! Ils condamnent une partie d’eux à l’intérieur, et finissent par projeter cette condamnation sur l’extérieur.
D’où l’importance d’intégrer en soi nos contraires. Pour vivre dans l’unité, et laisser le monde vivre en paix.

youtube.com

youtube.com

Commencez petit, et agrandissez peu à peu, entrez dans les détails, laissez-les affleurer à votre conscience. Vous pouvez même écrire l’histoire d’un type ou d’une nana qui vivrait de cette façon… Vous pouvez vous amuser à pressentir ce que donnerait l’intégration de ces deux tendances opposées. Ou camper ces deux tendances opposées comme des personnages qui se rencontrent, obligés de coopérer. Et vous voilà parti pour écrire le best-seller de l’été.

Et bien, si vous le désirez, mettez dans les commentaires quels couples de contraires vous avez décidé de travailler. Notez si par l’écriture, une nouvelle façon de voir les choses est apparue.

11 Commentaires

  1. Voici mon rêve qui traite de l’écriture, je précise que j’écris depuis peu .Le rêve est court et difficile d’interprétation: Un bureau celui que j’utilise pour écrire un stylo bic rouge , qui sert de règle parfois et à coté un stylo modèle encre noir (je n’en utilise pas).Le rouge sert à souligner , souligner ce qui est important , le noir montre le travail de l’inconscient.Il existe deux sortes de stylos ceux qui possèdent le bouton qui permet de rétracter la mine, et ceux qui ont le capuchon et l’autre partie le corps du stylo (comme les stylos encres).Il est important d’écrire car ça permet de s’ouvrir et donc de s’ancrer en soi (dans le corps).Voila la recommandation du rêve continuer l’écriture pour s’ancrer en soi.

    • bonjour Claude. Merci de vous intéresser aux rêves. Cependant je ne peux pas vous dire si l’interprétation de votre rêve est juste. Il faudrait entrer plus avant dans l’interprétation. Mais ce que l’on peut dire, c’est que si le rouge sert de règle, cela veut aussi dire que votre écriture doit refléter ce rouge, (entendre les deux sens : le rouge sert de règle pour souligner ce qui est important, mais aussi le rouge sert de règle, c’est à dire que le rouge est la règle!) donc tout dépend ce que le rouge représente pour vous : si le rouge représente le sang de la vie, ce peut être l’écriture vivante, qui exprime la colère, les coups de sang ?
      Et pour le noir, pareil : oui, le noir représente l’inconscient, mais pas que : qu’est-ce que le noir pour vous ? Ce peut être écrire sans savoir, sans à-priori, en se sentant dans le noir, sans lumière, ou écrire le cafard, la mort, tout ce qui est négatif.
      Voilà, à vous de creuser : soit c’est quelque chose que vous avez fait la veille du rêve et le rêve vient vous encourager, soit vous n’avez pas fait ça et le rêve vient vous donner un conseil.
      Reste à savoir aussi pourquoi vous avez posté ce commentaire après l’article sur les contradictions internes : entre le rouge et le noir ?

      • Bonjour aline , en fait je ne vous demander pas de m’aider à l’interpréter, je ne faisais que le partager, c’est vrai que j’aurais pu le mettre dans l’article l’écriture développe la force intérieure c’était plus approprié.Vous me dites à vous de creuser soit c’est quelque chose que vous avez fait la veille et le rêve vient vous encourager….C’est le cas j’ai fait ce rêve après mettre mis à l’écriture ,.Je m’explique après avoir fait plusieurs rêves me demandant d’écrire,je me suis mis à écrire, j’ai commencer à écrire un roman , et puis je me suis à écrire mes ressentis ,en prenant soin de les approfondir.Alors en voyant l’article du coup j’ai penser à ce rêve et à l’écriture,mais il n’y a aucune contradiction entre le rouge et le noir. J’ai raconté ça à une amie écrivain , elle considère que l’écriture est un formidable outil d’accès à l’inconscient, personnellement je pense qu’elle a raison ……

        • Bonjour Claude. Je ne pensais en effet pas que vous me demandiez mon aide, et je n’ai pas répondu de suite, mais j’ai quand même tenté de vous suggérer des pistes supplémentaires : c’est ça le partage !
          Votre rêve est un encouragement et aussi un mode d’emploi : le rêve ajoute toujours quelque chose à ce que vous savez ou faites déjà. Autrement, il n’éprouverait pas le besoin d’intervenir : il vous aurait seulement félicité. C’est pourquoi je vous suggérai de creuser ce que veulent dire le rouge et le noir pour vous en général et de voir ce que cela veut dire en relation avec l’écriture.
          Et en effet je confirme pour l’avoir expérimenté, l’écriture est bien un formidable outil d’accès à l’inconscient : se laisser guider par lui sans savoir à l’avance où cela conduit.
          Pour la contradiction entre le rouge et le noir, il n’y en a pas forcément, mais on peut remarquer que le rouge évoque le sang qui circule dans nos veines lorsqu’on est vivant et le noir, le deuil de la mort.
          En tous cas, félicitations pour l’écriture et merci pour le partage de votre rêve.

          • Bonjour aline, oui c’est exact le rêve est encouragement et mode d’emploi, sinon il n’éprouve pas le besoin d’intervenir.Je viens d’en faire un autre justement qui traite aussi de l’écriture,et qui apporte certaines précisions.Si vous avez des suggestions n’hésitez pas, je vais quand même préciser le contexte rapidement,avant de raconter le rêve et son interprétation,et ce dans un souci de compréhension: Les rêves m’ont demander d’écrire à maintes reprises,j’ai donc décidé de m’y mettre, pour pouvoir écrire un roman encore faut il avoir une histoire à raconter.Je me suis dis et bien tu n’a qu’a tout simplement reprendre des passages de l’enfance, je pense qu’avec ça il y a matière à écrire.Cette précision est importante pour comprendre le rêve qui suit.

            Le rêve: Je suis avec jo un copain d’enfance qui a eu une famille assez toxique,nous partons chercher du travail en voiture .Nous arrivons dans une zone industrielle,ou se trouvent un entrepôt ,contenant un système d’épuration de substances toxiques.Jo part travailler moi j’attends,pour prendre un poste de travail, une femme inconnue arrive et m’indique qu’il y a un bureau à coté, je rentre un homme inconnu arrive.Et la il sort des timbres, des timbres longs qui ressemblent à des vignettes et me précise (aujourd’hui tu ne travailles pas).Puis il me montre le livre que je suis en train d’écrire(la couverture),ensuite il sort un pendule et le pose au dessus des longs timbres, le pendule oscille mais n’effectue pas entièrement de cercles.Je précise à cette personne que d’habitude je me connecte.

            interprétation: J’apparais deux fois cet à dire en tant que jo, donc celui qui a eu des difficultés familiales ,mais j’apparais également tel que je suis dans la réalité.(celui que l’on doit être)Nous partons chercher du travail , ces deux aspects travaillent donc ensemble.Nous arrivons dans une zone ou il y a une station d’épuration de substances toxiques ,c’est à dire que le travail qui s’effectue entre ces deux aspects de moi même à pour effet d’épurer des choses toxiques en rapport avec le passè.Jo va travailler, c’est à dire que c’est cet aspect la qui travaille, et je suis ensuite invité à rentrer dans un bureau et quelqu’un que je ne connais pas vient me parler.Il’s’agit donc d’un aspect de moi même que j’ignore ou encore d’une chose dont je dois prendre connaissance.Les timbres postes qui ressemblent à des vignettes , sont des choses qui permettent d’affranchir, plus précisément ce dont on doit s’affranchir.le roman tout simplement , l’activité qui consiste à reprendre des passages de son enfance pour écrire une histoire.Le pendule est utilisé pour retrouver des objets , souvent on l’utilise pour trouver une source, il se contente d’osciller.

            Resumé: Un travail s’effectue entre deux aspects de toi même , lorsque tu écris , ce qui a pour effet d’épurer ce qu’il y a de toxique en rapport avec le passé, plus on s’affranchi du passé et plus on se reconnecte à soi même

            Voila il est beaucoup plus long que le rêve avec les deux stylos, je prends soin de les lire dans l’ordre quand le même thème revient , c’est le cas ici les deux rêves traitent de l’écriture.Ca paraît assez évident dans le premier rêve bien que des stylos puissent avoir une toute autre signification, pour les freudiens des phallus.(humour).Mais dans ce rêve là il n’est pas évident du tout au premier abord que le rêve traite de l’écriture.Pourquoi les mettre en rapport , et bien si le premier informe (l’écriture permet de s’ouvrir et de s’ancrer en soi), le second montre comment (en éliminant des aspects toxiques du passé).Je reprends donc votre propos aline (le rêve ajoute toujours quelque chose à ce que vous savez ou à ce que vous faites).Je crois que c’est précisément le cas, ici le second rêve apporte des précisions.

      • Oui absolument le rouge est la règle , et il est important de régler les choses.

        • Merci pour tous vos rêves Claude, mais ceux-ci sont fort longs. Pour vous dire si votre interprétation est juste il faudrait entrer plus en profondeur, entrer dans un dialogue. Car il faudrait déjà comprendre ce que sont ces substances toxiques ainsi que la station d’épuration : s’agit-il d’épurer votre écriture ? Si donc vous désirez que je vous aide, il serait plus judicieux de demander une consultation. Merci de votre compréhension.

          • Bonjour aline

            En fait je vous demande pas de m’aider,je ne faisait que raconter deux de mes nombreux rêves.Je crois que le second est très facile d’interprétation.

          • Bonjour Claude. Je viens mieux vous répondre. Je comprends bien que vous ne désirez pas demander d’interprétation, puisque que vous pensez que vous avez su interpréter votre rêve. Et peut-être est-ce vrai. Mais la question à vous poser : c’est « qu’ai-je découvert à travers cette interprétation que j’ignorais ? ».
            Parce que l’histoire elle est là : le rêve vient vous révéler ce que vous ignorez. Or d’après votre interprétation, qu’avez-vous appris que vous ne sachiez déjà ?
            Et si je peux me permettre, vous dites au début : « ces deux aspects travaillent donc ensemble » alors que le rêve vous précise que vous ne travaillez pas ! Et cela, ne pas travailler, vous ne l’avez pas interprété : c’est pour ça que je me suis permis de vous dire qu’il faudrait entrer plus en profondeur pour ce rêve et pour ça prendre une consultation. (Vous m’avez dit que vous acceptiez mes suggestions !)
            L’interprétation de rêve est un art très difficile, qui demande beaucoup de concentration, et qui ne s’improvise pas.
            Je vous encourage néanmoins à continuer de chercher le sens de vos rêves, car je vous sens bien parti, avec un bel enthousiasme, mais ne tenez rien pour acquis et continuez de creuser.

  2. Pour ce qui est de l’article, totalement d’accord ,l’union des contraires est une des choses les plus importantes à réaliser.Les aspects contradictoires de nous même apparaissent dans les rêves,et on est surpris ,de découvrir des aspects de soi même que l’on ignore (l’ombre) et qu’il faut intégrer, encore faut il l’accepter.

  3. Bonjour Aline

    Je voudrais juste ajouter ce rêve ancien , parcequ »il est particulièrement important, et ce à plus d’un titre .D’abord il montre comment un rêve peut sauver une personne qui s’est fourvoyée en faisant un mauvais choix.Il à sa place ici car il permet de résoudre une contradiction interne, enfin disons plutôt qu’il permet de retrouver son libre arbitre.Un mauvais choix peut être lourd de conséquences, et nous faisons tous un mauvais choix à un moment ou à un autre.Qui plus est c’est le premier que j’interprète , il est assez facile d’interprétation , pourtant j’ai eu du mal à l’époque.Je rappelle le contexte àu moment ou je fais le rêve.

    contexte: Je me suis expatrié dans le sud est à l’époque , à coté de NICE (je suis maintenant à coté de TOULOUSE) je rencontre une personne qui deviendra un ami, et qui me propose de pratiquer le bouddhisme, .Je commence donc à pratiquer avec un intérêt prononcer , convaincu du bien fondé de cette pratique.Pendant trois ans , ensuite les hasards de la vie me ramène, la ou je suis maintenant, je me retrouve donc éloigné du groupe avec lequel je pratique.Et la le doute s’installe , les personnes avec lesquelles je pratique ne me paraissent pas en accord avec les enseignements, les enseignants non plus bien au contraire.Certaines rumeurs ont de quoi inquiéter, sont elle fondées ?Dois je reprendre la pratique?

    Le rêve: Je suis avec nicolas , l’ami qui m’a initié , il est en haut d’une cote, au milieu de la route à genoux sur le bitume en train de lire des textes sacrés posés sur la route.A coté de lui se trouve un vélo , debout et qui tient tout seul , je vais à son encontre , il lève la tête me regarde et me dis : C’est de la merde tout ça , de la merde!!!!

    l’interprétation: J’apparais donc deux fois , une fois en tant que pratiquant représenté par lui et également tel que je suis .Ëtre à genoux signifie être soumis ? Se rabaisser, se mettre à genoux, le vélo est une représentation du libre arbitre, on peut traduire l’image en expression verbale (se remettre en selle).Ëtre au milieu de la route signifie être divisé (entre deux), un parti il faut prendre.Les textes sacrés sont des enseignements, soi disant sacrés.La route est le chemin de vie.

    Interprétation: Tu ne dois pas rester entre deux eaux (expression ) , mais retrouver ton libre arbitre, c’est à dire ne pas rester soumis à des enseignements , qui n’ont pas plus de valeur que de la merde.

    Désoler de prendre autant de place , mais j’ai penser qu’il était vraiment important de partager celui là.J’imagine bien aline qu’il ne vous surprends pas plus que ça , car vous e^tes familiariser avec le monde des rêves.A partir de là , je prends deux décisions, abandonner cette pratique dans laquelle j’avais investi tant d’espoir (je reste poli, mais j’en pense pas moins).Et écouter les rêves plutôt que des gens qui veulent vous aider et se sont perdus eux mêmes, l’enfer est pavé de bonnes intentions???

Trackbacks/Pingbacks

  1. Après l’interprétation : la Croix et le Basilic | Faites interpréter vos rêves ! - […] La Croix dit que deux mondes s’affrontent : deux mondes qui appartiennent à deux plans d’existence différents : le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
"Astuces pour noter vos rêves et vous en souvenir". Livret gratuit à télécharger.
Vos informations ne seront jamais partagées à des tiers.