Les peuples du rêve – 3 – Conclusion

Publié le 22 septembre 2015 dans Articles, Généralités sur le rêve, Les peuples du rêve | 0 commentaire

Nous avons vu les Inuits, les aborigènes d’Australie. Mais il existe d’autres peuples du rêve, comme les Senoïs, les Iroquois, les Algonquins, et bien d’autres encore.

www.actinterneational.net

www.actinterneational.net

Les Senoïs

Je n’ai trouvé qu’un seul document à leur sujet : un texte reproduit tel quel sur plusieurs sites, qui montre que les Senoïs, originaire de Malaisie vivaient selon l’enseignement de leurs rêves tout comme les Inuits ou les aborigènes d’Australie.  Avec quelques variantes.

Les Senoïs se racontaient leurs rêves au petit déjeuner. Si un enfant se faisait par exemple attaquer par un tigre ou une autre bête féroce, les autres l’obligeaient à retourner dans le rêve pour trouver comment vaincre ce danger. Ainsi l’enfant apprenait-il à affronter ses peurs.
Pour cela les Senoïs pratiquaient le rêve lucide, qui donne la liberté d’agir dans son rêve.

Si un Senoï avait nui à quelqu’un dans son rêve, il devait lui offrir un cadeau dans la vie réelle, pour se faire pardonner, car pour eux, la vie des rêves était plus riche d’enseignement que celle du monde tangible.

Et si l’on avait la chance d’avoir une relation sexuelle en rêve, il fallait non seulement aller jusqu’à l’orgasme mais aussi offrir un cadeau à l’amant ou amante désirée dans la réalité pour la remercier.

vegael.free.fr

vegael.free.fr

Mais le rêve le plus prisé était la capacité à voler dans les airs. L’enfant qui relatait un rêve d’envol se voyait couvert de cadeaux. C’était comme un baptême pour lui et on lui expliquait comment voler jusqu’à des pays lointains et en ramener des offrandes exotiques.

On constate chez eux, comme chez les autres peuples du rêve, la bonne santé et l’absence de  stess et de maladies mentales.
Il n’y a pas non plus chez eux de désir de conquêtes guerrières.

On dit que les Senoïs ont mystérieusement disparus depuis leur découverte par deux ethnologues dans les années 1970, comme si un instinct de préservation leur avait fait fuir la civilisation. Il faut dire que cela correspond au défrichement de cette partie de la forêt où ils vivaient. Sans doute se sont-ils retranchés dans une autre partie de la forêt restée intacte.

Les Senoïs

Les Senoïs

Mais en même temps, en cherchant bien, je me suis rendue compte que les Senois ne sont qu’une partie d’un ensemble plus vaste de migrants venus d’Indochine depuis 2000 ans, dit l’Encyclopédie Universalis, qui n’évoque nullement leur disparition.  Elle en dit davantage sur leur organisation, mais pas sur leur relation au rêve.

 Conclusion

Ce que l’on peut déduire de l’étude des peuples du rêve, c’est que le rêve aide à aller bien, il aide au niveau de la psyché, du stress et de la santé mentale.

En effet, le rêve venant nous faire prendre conscience de l’état dans lequel nous nous trouvons intérieurement, cela nous aide à nous sentir unifié, pacifié, en paix avec nous-même, et prêt à agir de façon adaptée à notre environnement, car plus on est conscient de ce qui se passe en soi, moins on projette sur le monde extérieur nos manques et nos désirs.

Alors, notez vos rêves, racontez-les à vos amis, à votre famille, créez cette habitude. Et s’il y en a un qui vous interpelle vraiment, faites-le interpréter. Vos rêves méritent que vous vous occupiez d’eux, que vous les preniez en considération, que vous leur consacriez du temps.

Ah, le temps ! Oui, un temps qui vous sera rendu au centuple !
Un temps qui vous conduira à l’essentiel.

Le temps est venu de vous consacrer à vos rêves !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
"Astuces pour noter vos rêves et vous en souvenir". Livret gratuit à télécharger.
Vos informations ne seront jamais partagées à des tiers.