Notez vos rêves

Publié le 16 juillet 2014 dans Articles, Conseils pratiques rêves, Ecriture | 8 Commentaires

Les paroles s’en vont, les souvenirs aussi.

cahier écritLes écrits restent ! 

C’est pourquoi il est si important d’écrire vos rêves, pour vous en souvenir, pour les fixer dans votre mémoire.

Mettez un cahier à côté de votre lit, un stylo et une lampe de poche ou une lampe de chevet.

Noter vos rêves vous aidera à vous en souvenir, car un rêve disparaît aussi facilement qu’une inspiration.

Vous notez vos rendez-vous importants, votre liste de courses, vous gardez vos factures, vos contrats, pour avoir une trace, une preuve, pour vous en souvenir : parce que pour vous, c’est important.

Les rêves sont importants, alors notez les ! 

Au début du monde, les histoires, les contes ne circulaient que de bouche à oreille, et souvent changeaient de forme. Et puis on s’est mis à les noter, à les écrire pour s’en souvenir et les transmettre.

Le chanteur qui improvise doit noter bien vite les mots de l’inspiration, car l’inspiration est volatile. Celui qui écrit des sketchs aussi. Toute bonne idée est à saisir au vol et à fixer avec les mots justes sur le papier, sous peine de s’envoler trop vite.

L’inspiration est volatile tout comme les images de rêve. Vous croyez que vous vous en souviendrez toujours, mais le simple fait de bouger, et voilà le beau rêve disparu : c’était quoi déjà la phrase entendue ?

Ou alors il va vous rester une vague impression, et vous aurez beau essayer de vous souvenir, non, un rêve perdu ne se rattrape jamais, ou si rarement.

Mais notez la vague impression : notez, c’est s’intéresser, s’investir, se motiver, et qui sait, par flashes le rêve peut revenir, au moins des bribes, et les brides sont déjà des rêves.

Parfois j’entends dire qu’écrire un rêve ne restituera jamais le rêve en lui-même, que l’écriture tronque le rêve, lui enlève de la substance, bref, que l’écriture n’est pas le rêve. Tout à fait, vous avez raison, l’écriture du rêve n’est pas le rêve !

Mais lorsque vous partez en voyage et racontez ce voyage à des amis, ce que vous racontez n’est pas le voyage, et pourtant, vos amis comprennent ce que vous avez vécu et peuvent donner un sens à ce que vous dites, c’est cela qui est important. Les mots ne sont pas la vie, mais ils sont le moyen de communiquer une expérience vécue à d’autres humains.

Noter son rêve est le premier pas vers l’interprétation, vers donner du sens à ce que l’on vit.

Si vous désirez approfondir le sujet, entrez vos coordonnées dans la fenêtre bleue soit à droite du blog, soit en bas à gauche, et vous pourrez télécharger gratuitement un livret avec des astuces pour noter vos rêves et vous en souvenir. Cela vous permettra en outre d’être tenu au courant des activités du blog, notamment des articles.

8 Commentaires

  1. Bonjour Aline,

    Je suis d’accord avec toi, il faut noter ses rêves.
    Mais pourquoi certains ont beaucoup de rêves…et d’autres pas ou ne s’en souviennent pas…Que faire quand vos rêves ne remontent pas à la surface…
    Et que faire de ces morceaux de rêve ? L’interprétation est quelque chose de difficile… que l’on ne maîtrise pas…
    J’espère que tu nous aideras à les comprendre…
    à très bientôt,
    Eliane

    • Belles questions qui seront le sujet de prochains articles. Quand les rêves ne remontent pas à la surface, leur poser une question qui tient à coeur, penser à eux la journée et surtout ne pas se réveiller avec un radio-réveil ! Mais le plus naturellement possible et sans bouger.
      Après pour l’interprétation, oui, c’est difficile, cela s’apprend et c’est aussi un état d’esprit, une connexion avec le monde intérieur : on n’est pas seul dans l’interprétation.

  2. Aline,
    Je viens de parcourir ton blog et le rêve est un thème qui m’intéresse, me questionne.
    Il y a tant à dire sur le sujet !
    Je fais beaucoup de rêve (et j’ai remarqué que lorsque je suis fatiguée , je ne me souvenais pas de mes rêves) . A l’inverse, quand je suis en forme, je me souviens beaucoup plus de mes rêves…
    Je rêve beaucoup donc…
    Mais il m’arrive aussi d’être somnambule (là je n’ai aucun souvenir !) mais il m’arrive également d’être « entre les deux ». Entre le reveil et le sommeil.
    Par exemple j’ai rêvé une nuit que je prenais une grosse tasse pour mettre quelques gouttes d’eau dedans et que je buvais cette eau … (c’était absurde de prendre un tel « récipient » pour boire si peu. A mon réveil cela m’avait fait sourire d’ailleurs !). Quel rêve stupide !
    Seulement en arrivant à la cuisine , quelle ne fut pas ma surprise de voir qu’en fait ce n’était pas un rêve, mais la réalité ! La grosse tasse était posée sur la table… avec de l’eau ! (et même si je garde un souvenir de boire dans cette tasse, je n’ai absolument aucun souvenir de mettre levée et recouchée).
    Bref, je pense qu’étant somnambule, mes rêves doivent en être perturbés également ! (et qu’il m’arrive de me retrouver entre les 2 états… pas tout à fait somnambule, puisque je conserve un souvenir… mais pas tout a fait réveillé car je fais des choses complètement farfelues également).

    • Quand on est bien fatigué, le sommeil peut être plus profond, si bien qu’on est moins conscient qu’il se passe quelque chose à l’intérieur.
      Pour le somnambulisme, à part le souvenir de mon petit frère essayant de se recoucher en insistant pour entrer dans sa taie d’oreiller, ce qui m’avait bien fait rire, j’avoue ne pas bien connaître le somnambulisme. Je pensais que le somnambule n’avait aucun souvenir, mais d’après ce que tu dis, il semblerait que si. Tu peux prendre des notes sur ce que tu vis, et aider la science, qui sait ! On a encore beaucoup de choses à découvrir dans ce domaine.

      • Pour moi aussi le somnambule n’a aucun souvenir 😉
        D’ailleurs quand je suis somnambule je ne garde absolument aucun souvenir (je me suis déjà blessée, sortie de chez moi etc sans aucun souvenir !). C’est à chaque fois une autre personne qui va me raconter ce qui m’est arrivée.

        Par contre il m’arrive de me retrouver « entre deux états ».
        Je ne peux pas parler de somnambulisme vraiment (puisque j’en garde des bribes de souvenirs) mais ce n’est pas un rêve non plus car je me déplace vraiment.
        Cela m’arrive rarement cependant et je ne sais pas comment qualifier cet état…

        J’ai lu aussi que le somnambulisme était du à un problème neurologique.
        Si je ne dors pas assez (une « nuit blanche » par exemple) je déclenche systématiquement une crise le lendemain.
        J’ai mis longtemps avant de me rendre compte que mes crises de somnambulisme faisait toujours suite à une « nuit blanche » (ou une courte nuit).
        Je pense aussi que l’on a beaucoup à apprendre sur nos rêves, notre manière de dormir…

        • Oui, continue à noter ce qui se passe. Il faudrait aussi interroger d’autres somnambules pour savoir s’ils vivent des épisodes semblables. Pour ma part, il m’arrive de faire ce qu’on appelle de la narcoleptie, c’est à dire que je peux m’endormir soudain, à des moments incongrus, et j’ai aussi remarqué que ça m’arrivait davantage si j’avais peu dormi, mais par contre je ne bouge pas.

  3. Bonjour Aline,

    Je redécouvre avec plaisir ton blog.
    Les rêves m’ont toujours impressionnés.
    J’ai vraiment du mal à me souvenir de mes rêves. Je vais donc appliquer ta technique et les noter tout de suite sur mon carnet.

    Merci pour ton article
    Lili

    • Ah ! Plaisir de te revoir. Oui, pour t’en souvenir, met un cahier à côté de ton lit et écris ce qui est là au réveil, même si c’est juste une image, ou même une impression. Noter montre qu’on s’intéresse et ça aide à se souvenir.
      Tu peux aussi télécharger le bonus qui donne de nombreux conseils pour se souvenir et noter ses rêves. Il suffit pour y avoir accès de s’inscrire à la newsletter.
      Ensuite, savoir et comprendre qu’un rêve vient toujours nous apprendre quelque chose qu’on ignore. Alors de temps en temps en faire interpréter un est très bénéfique. Je te souhaite une belle découverte de tes rêves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
"Astuces pour noter vos rêves et vous en souvenir". Livret gratuit à télécharger.
Vos informations ne seront jamais partagées à des tiers.