Rêve interprété : « Je suis riche »

Publié le 12 avril 2015 dans Articles, Rêves interprétés | 4 Commentaires

Voici le rêve d’Yvette, qui a posé une question à ses rêves : elle souffre depuis plusieurs années de mucosités, qui coulent et restent dans sa gorge, lui causant beaucoup d’inconfort. Elle a beau se moucher, les mucosités restent.

mouchoir

Alors elle demande à ses rêves comment se débarrasser de ses mucosités de gorge. Voici comment lui répond son rêve :

Au téléphone, j’entends une gentille petite voix féminine me dire : « Je suis riche ». Puis des applaudissements d’un public. Il me semble reconnaître cette voix, mais je ne suis pas sûre, qui est-ce ? Ma fille ? Je n’ose demander. J’ai honte de ne pas savoir. Au début, je crois qu’elle m’annonce que c’est moi qui suis riche, comme si j’avais gagné le gros lot. Mais quand je comprends que c’est elle qui est riche, une pointe de jalousie nait en moi. Pourquoi éprouve-t-elle le besoin de me dire ça ? C’est donc que c’est quelque chose que j’ai besoin de savoir. Mais pourquoi ?

Le téléphone est un moyen de communication avec quelqu’un qu’on ne voit pas : une communication avec l’invisible, avec une autre dimension : il s’agit donc d’une communication intuitive.

Que lui dit son intuition : « je suis riche » : mais Yvette ne reconnait pas cette voix, elle ne reconnait pas la valeur de son intuition.

Elle a pourtant déjà entendu cette voix (elle a en plus parfois des perceptions auditives), mais ne la reconnait pas : quand elle a des intuitions, elle a du mal à les reconnaître, elle n’est pas sûre que ce soit ça. En fait, Pourtant, Yvette a bien conscience d’avoir de l’intuition au quotidien et de la suivre.

Je demande à Yvette comment est cette voix : elle est féminine, jeune, douce, spontanée, claire, affirmative, dit simplement ce qui est, sans peur, ne hausse pas le ton, renseigne, n’en rajoute pas, ose dire sans arrière-pensée, énonce un fait, fait une confidence.

L’intuition est bien féminine, jeune (se renouvelle à chaque instant), douce (l’intuition parle doucement), spontanée, claire, affirmative, dit simplement ce qui est, sans peur, ne hausse pas le ton, renseigne, n’en rajoute pas, ose dire sans arrière-pensée, énonce un fait, fait une confidence.

Il n’y a pas que la voix qu’elle entend : il y a un public qui applaudit : comme au spectacle : un public qui applaudit lorsqu’elle reconnait la valeur de ce que lui dit son intuition, ça lui fait penser à quoi ?

aplaudissements
Et bien, ça lui fait penser à tous les projets créatifs dont elle a l’intuition, mais qu’elle ne met pas en route, ou abandonne très vite.

Elle pense qu’il peut s’agir de sa fille : celle qu’elle a mis au monde, dont elle a accouché : elle a travaillé son intuition, l’a rendue perceptible : elle a commencé quelques projets créatifs en suivant son intuition, mais doute de sa production.

Que fait Yvette ? Au lieu d’écouter son intuition, elle se met à raisonner : voyons, se dit-elle : qui me parle ? et que me dit-on ? pourquoi cette personne que je ne reconnais pas me dit-elle qu’elle est riche ? bon, je n’ose pas lui demander qui elle est, car j’ai honte de ne pas la reconnaître : elle, elle me connait bien visiblement, ça ferait mauvais effet de ne pas lui donner la réciproque. Mais bon, qu’est-ce que j’en ai à faire qu’elle soit riche : si encore c’était à moi qu’elle disait ça, j’apprendrais une bonne nouvelle, ça me ferait plaisir, mais elle, je ne la connais pas. Bon, puisqu’elle me le dit, je veux bien croire que j’ai besoin de le savoir, mais franchement je ne comprends pas pourquoi.

téléphone

Yvette tergiverse, coupe les cheveux en quatre : remet en question les  informations que lui donne son intuition, veut comprendre, veut être sûre du résultat (n’ose pas demander car n’est pas sûre). Elle pinaille : quand elle crée, elle pinaille, veut comprendre, n’accepte pas de construire son oeuvre à partir de ses intuitions : voudrait être logique, sensée, raisonnable.  Elle a peur de ce qu’on va penser d’elle, peur de se tromper, de dire des bêtises (j’ai honte de ne pas la reconnaître). Elle voudrait créer quelque chose qui soit comme ce qui se fait, que les gens attendent (craint de ne pas donner la réciproque), a peur de paraître bizarre, pas comme tout le monde, peur de décevoir de se faire critiquer. En plus, préférerait s’entendre dire que les idées géniales viennent d’elle (si encore elle me disait que c’était moi qui était riche). Et enfin, elle n’a pas l’idée qu’il faille travailler pour réussir (comme si j’avais gagné le gros lot)

Avec l’intuition, on ne raisonne pas : on obéit de suite, sans se poser de questions. On ne doute pas de la valeur, de la richesse, du bien-fondé de ce qui est dit.

La bonne nouvelle, c’est qu’Yvette accepte finalement de faire confiance à ce qu’il lui est dit, même si elle ne comprend pas pourquoi cela lui est dit.
C’est cela qu’elle doit faire : obéir sans comprendre.
Avec l’intuition, il ne faut jamais chercher à comprendre.

Et le lien avec les mucosités alors ?
Les mucosités viennent du nez : avoir du nez, c’est sentir, avoir de l’intuition. Ce sont des sécrétions qui sont faites pour sortir du nez, pour s’exprimer à l’extérieur, alors que chez Yvette, elles restent à l’intérieur, dans la gorge ! Comme si les consignes de l’intuition lui restaient en travers de la gorge !

Il s’agit donc qu’elle exprime ses intuitions, qu’elle les rende visibles dans le monde extérieur, qu’elle concrétise ses projets dont elle a l’intuition, sans réfléchir si c’est bien ou mal, attendu ou bizarre.
Le « je suis riche » peut augurer un succès financier aussi, puisqu’un public apprécie.
Mais ce que le public appréciera, ce ne sera pas elle, mais ce qui est passé à travers elle, ce dont elle a réussi à se faire le porte-parole.

bravo

.Bravo venant de brave, courageux : il lui faut le courage de mettre en oeuvre son intuition. Braver sa peur d’ être inadéquate.

Et vous, mettez-vous en oeuvre vos intuitions ?

4 Commentaires

  1. Bonjour Aline,
    il faut avoir eu déjà un entretien avec toi pour comprendre la portée d’un rêve interprété. Dans le dialogue que tu présentes, je sens l’importance du message que tu transmets à Yvette, je ressens que Yvette grâce à toi va davantage faire confiance à ses intuitions. Suite à notre entretien, tu as levé pour moi le voile de l’invisible, de l’intuition. Cela me fait du bien. Merci, Aline.

    • Merci à toi Eliane d’avoir fait confiance à tes rêves et de m’avoir fait confiance pour t’accompagner.
      Oui, rien de tel que l’expérience de l’interprétation pour goûter ce que c’est et en comprendre l’importance et les bienfaits, dont on ne peut mesurer la portée tout de suite.
      Là, Yvette commence à prendre ses intuitions au sérieux pour le prochain projet qu’une rencontre a mis sur sa route. Elle a aussi reçu d’autres rêves depuis, qui la soutiennent. Il est possible que je donne de ses nouvelles.

  2. Bonjour, je suis ici et je ne pense pas que ce soit un hasard ! J’arrive concrètement du blog d’Éliane Hébert (monbloganticancer) qui a mis un lien vers votre blog dans une réponse à un de vos commentaires. Mais en parallèle, je pense que mon intuition m’a bien guidée vers vous … Quel bonheur pour moi ! Cet article est riche d’enseignement. Merci merci ! Je vais consulter vos autres articles … Cette nuit j’ai fait un rêve que j’interprète par rapport à la liberté. Vous avez écrit un article sur ce sujet ? A bientôt. Paix&Amour. Josie.

    • Bonjour Josie et bienvenue
      Tous les rêves oeuvrent pour notre libération, alors non, je n’ai pas écrit un article sur la liberté en particulier.
      Mais que voulez-vous dire quand vous dites que vous interprétez votre rêve par rapport à la liberté ? C’est un rêve qui parle de liberté ? Savez-vous interpréter vos rêves ? Avez-vous appris ?
      Merci pour votre commentaire et à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
"Astuces pour noter vos rêves et vous en souvenir". Livret gratuit à télécharger.
Vos informations ne seront jamais partagées à des tiers.