Rêve interprété : « le rôti bien ficelé » (Rêve et amour – 2)

Publié le 1 novembre 2014 dans Articles, Rêve, amour et sexe, Rêves interprétés | 12 Commentaires

Cet article fait partie du 2ème évènement interblogueur des « couples qui durent ».      le macaron ddm V2

Nous sommes au mois de Novembre, qui correspond en astrologie au signe du Scorpion, symbole des transformations, des acquis du couple, des sentiments, de l’amour à la haine, en passant par la passion, la dépendance, la jalousie, la manipulation, bref toute la gamme d’émotions que l’on peut éprouver lorsqu’on aime ou lorsqu’on a du désir pour quelqu’un, ainsi que de la sexualité.

La sexualité est un des ciments du couple.  Même s’il arrive que certains couples vivent chastement, la sexualité est à la base du couple, et une sexualité bien vécue donne un couple heureux et solide. Elle renforce le sentiment d’appartenance, de partage intime.

Ce rêve de rôti dont je propose l’interprétation plus bas, parle de sexualité. Il faut savoir que les rêves érotiques ne parlent pas de sexualité, mais plutôt de relation, et que la sexualité s’exprime par d’autres symboles.

A ce sujet je vous propose le livre de Christiane Riedel : « Amour et Sexe dans vos rêves », aux Ed. Trajectoire, avec une préface du Dr Gérard Leleu, qui vous dit tout sur le sens de vos rêves érotiques.

livre C Riedel

Pour les rêves, la sexualité est très importante : elle a un caractère sacré, et il est vrai que dans l’orgasme, nous sommes comme transportés dans une autre dimension, aux énergies subtiles, un autre monde. Un monde qui nous transforme.  On peut dire que la sexualité dans un couple est le désir et l’occasion d’atteindre le sacré ensemble, de partager un moment divin, unique à chaque fois. C’est pourquoi la sexualité dans un couple, si elle est bien vécu, va aller s’approfondissant, permettant d’atteindre des états subtils que l’on n’aurait pas connu autrement. C’est cela aussi la magie de l’amour.

Quand elle est bien vécu, quand nous n’avons pas d’à priori à son égard, de réticences, de considérations mentales, quand nous suivons notre instinct qui nous emmène à la découverte de nous-même, alors nous n’avons pas besoin d’attendre de l’autre qu’il comble nos besoins ou nous apprenne à faire l’amour, mais nous découvrons la force instinctive qui  nous habite et rejoignons l’autre dans sa liberté d’être désirant.

La sexualité nous permet de nous sentir en forme, de nettoyer tout ce qui encombre notre psychisme : un des symboles favoris des rêves pour la relation sexuelle et pour l’orgasme est la machine à laver : cela vous étonne ? L’essorage puissant fait penser à l’orgasme libérateur qui sèche le linge , qui évacue l’eau des émotions de nos comportements afin de se sentir frais et propre, comme régénéré. Rêver de machine à laver veut souvent dire que nous avons besoin de vivre notre sexualité afin de nous sentir mieux dans notre peau et dans notre vie en général. Et sans partenaire, les rêves conseillent la masturbation, qui est une façon de faire l’amour avec quelqu’un qu’on aime !

Charlotte Gérald

Charlotte Gérald


Voyons ce que le rêve d’Anne a à nous dire sur notre nature humaine.

Anne est une jeune célibataire qui a rencontré un homme très attirant avec qui elle a eu une relation de passage une fois, et qui l’a recontactée.  Mais cela s’est mal passé et voici le rêve qu’elle a reçu.

On me donne un rôti bien ficelé que je dois faire cuire, mais je n’ai pas de recette. J’hésite et finis par le faire cuire au court-bouillon, en me disant que ça ira bien comme ça. Mais le rôti en ressort dur comme de la vieille carne, immangeable. Je comprends que j’aurai dû le mettre au four, mais c’est trop tard. Et je m’en veux de n’avoir pas su. C’est trop bête ! 

rôti très bien ficelé

A quelle image correspond ce rôti dans le rêve et dans la vie d’Anne.

Le rôti est de la viande, de la chair appétissante bonne à consommer : il représente le plaisir charnel que la rêveuse pourrait trouver chez ce jeune homme attirant qui l’appelle pour lui proposer de la revoir.

Le rôti est bien ficelé : l’affaire avec ce jeune homme est bien ficelée : ils ont déjà eu une aventure : il n’ont pas besoin de faire à nouveau connaissance, le travail d’approche a déjà été fait, qui est représenté par cette ficelle qui entoure le rôti.

Mais que se passe-t-il ? La rêveuse ne sait pas comment le cuisiner : elle n’a pas de recette : elle ne sait pas ce qu’il convient de faire à cette occasion, elle n’a pas appris. Anne a été très heureuse de recevoir  l’appel téléphonique du jeune homme. Elle mourrait d’envie de le revoir. Une de ses amies se mariant, elle s’est même surpris d’avoir des fantasmes de mariage. Seulement voilà. Il était resté longtemps sans l’appeler. Elle s’est dit que si elle lui disait oui tout de suite et lui ouvrait la porte, elle pouvait passer pour une fille facile. Encore un qui allait prendre ce qu’il voulait et s’en aller. Elle hésite sur la conduite à tenir.

Alors elle finit par le mettre au court-bouillon : c’est à dire noyé dans l’eau bouillonnante des émotions : pour couper court à ses hésitations et noyer le poisson, elle s’est mise à bouillir en lui faisant une scène pour savoir pourquoi il n’avait pas pris de ses nouvelles plus tôt, qu’elle était bien bonne de le recevoir comme ça.

Le rôti en est ressorti dur comme de la vieille carne : il lui a répondu durement, coupant court à ses reproches. La chair entre eux est devenue immangeable, trop dure, impropre à la consommation.

Elle comprend qu’elle aurait dû le mettre au four : c’est quand il lui a dit que puisque c’était ainsi il ne reviendrait plus jamais la revoir qu’elle a compris  qu’elle aurait dû lui ouvrir la chaleur de son lit et de son sexe, du four de son ventre, sans conditions.

Elle s’en veut, mais c’est trop tard. Oui, c’est vraiment trop bête, parce qu’un beau rôti comme celui-là, il y avait de quoi en couper de nombreuses tranches : se payer de bonnes tranches de plaisir : il serait revenu encore et encore.

rôti cuit

Elle a appris amèrement et à ses dépens la nature de la sexualité et en a tiré une petite maxime : rôti bouillu, rôti foutu !

Ce rêve montre une situation différente de celle du rêve des trois verres où le rêveuse n’avait pas à accepter de relation des hommes de passage, parce qu’il n’y avait pas de possibilité d’ivresse amoureuse.

Là, dans le cas d’Anne, si. Elle vibrait déjà et lui s’était souvenu d’elle. Il était prêt à faire plus de cent kilomètres pour passer un moment avec elle. Qui sait si elle n’aurait pas fini par vivre avec lui la relation dont elle rêvait.

 

Voici les liens avec les autres articles du 2ème évènement inter-blogueurs « du secret des couples qui durent » :

Incoming search terms:

  • rêver de viande

12 Commentaires

  1. Bravo Aline pour cette étonnante interprétation. Le langage des rêves semble aussi riche que surprenant et je le découvre grâce à toi.

    Encore un domaine passionnant à étudier… mais bon, on ne peut pas tout faire ! Je viendrai donc m’inspirer ici. Merci.

    • Mais oui, les rêves nous parlent de tout ce qui nous touche, dans tous les domaines, et il y a tant à apprendre d’eux ! Malheureusement, si peu de gens en ont conscience. C’est pour ça que j’ai créé ce blog. Mais comme tu le dis, on ne peut pas tout faire : devenir interprète demande des années ! Ce qui n’empêche pas d’avoir envie de comprendre ses rêves.

  2. En effet, le rêve en dit long!… un rôti ça reste quelque chose à manger… et je ne suis pas sûre qu’une relation basée sur la consommation aurait pu fonctionner longtemps 😉

    • Mais non, il ne faut pas confondre le niveau symbolique et le niveau réel ! Le rôti est une métaphore, il ne s’agit en rien d’une relation basée sur le matériel, mais il s’agit de la sexualité devant laquelle la rêveuse n’a pas su réagir. C’est pourquoi elle a raté la relation, nuance !

  3. Freud y aurait sans doute vu un symbole phallique de plus, mais bon… je trouve ton interprétation beaucoup plus fine, comme une tranche de rôti parfaite !

    Concernant le côté définitif de l’échec (« rôti bouillu, rôti foutu »),
    en revanche, si le rêve traduisait le sentiment de cette jeune femme à ce moment-là, cela ne veut pas dire que dans la réalité, en rappelant pour s’excuser de sa réaction, elle ne pourrait pas rattraper le coup… et proposer de remettre le couvert. 😉

    • Elle n’avait pas son numéro, autrement elle l’aurait appelé elle-même plus tôt.
      Et le rêve était clair : c’était foutu ! Le rêve ne traduit pas son sentiment, son rêve lui fait part de la réalité : Un rôti bouillu ne peut pas redevenir magiquement un bon rôti appétissant. C’était la leçon qu’elle avait à apprendre, pour d’autres fois.

  4. Je n’ai jamais lu quelque chose comme ça ! Ca m’est arrivé de lire des symboles sur les rêves, mais je n’ai jamais vraiment approfondi, et cette analyse est tout à fait étonnante ! Mais très intéressante :) je vais continuer à suivre ton blog pour en apprendre plus !

    Question : est-ce que tu te bases sur ta propre expérience pour interpréter les rêves, est-ce que tu t’appuies sur des lectures, as-tu suivi une formation … ?

    • Oui, bien sûr, j’ai suivi une formation avec Christiane Riedel en 2002. Et pour devenir interprète il y a besoin d’un entraînement intensif oui.

  5. wuauu quel article! heureusement que je suis presque végétarienne! ha ha
    Il y a un truc que je n’ai pas compris… sorry je suis un peu lente parfois… Anne avait rêvé le truc du rôti, n’est pas?
    car la parti des reproches était réelle, c’est cela?
    Si oui, je me demande, qui a l’idée de faire un reproche pareil à quelqu’un qu’on vient de rencontrer???

    J’adore pour la machine à laver, le prbl, je vais y penser à chaque fois maintenant ! 😉

    • Ah c’est sûr, les rêves ne sont pas végétariens ! Et ils conseillent même à certaines personnes de manger de la viande : parce qu’être végétarien, peut être un choix qu’on prend avec notre tête, à cause de nos convictions, mais qui ne correspondent pas forcément à nos réels besoins.
      Pour Anne, c’est seulement qu’elle n’a pas su comment réagir. Peur de passer pour une fille facile et de se faire avoir, elle avait connu ça et ne voulait plus être blessée. Le rêve montre aussi qu’elle n’a plus à penser au passé.
      Pour la machine à laver, hé hé, un bon rappel de prendre soin de soi.

  6. Et puis quoi encore?

    On glorifie la sexualité de l’homme quand on oublie celle de la femme et de la douceur. Il n’y a pas une sexualité pour l’un ou l’autre!

    Il avait pu aussi lui faire mal ce monsieur et la blesser profondément de façon à inhiber sa sexualité!!

    Non , je ne suis pas l’objet d’un désir!

    Le sexe n’as plus de valeur dans un monde ou tout le monde couche avec tout le monde! Comment faire l’amour à quelqu’un peux marquer l’union quand la sexualité n’est plus une union mais juste du sexe!

    Pour lui, me faire l’amour ou me toucher veux dire quelque chose! Pour moi, ce n’est qu’illusoire et je ne reçois pas son amour par ce moyen là!

    Pour moi, c’est une souffrance cela!

    • Oups ! Je crois que vous êtes en pleine projection et que vous n’avez pas compris le sens de ce rêve. Relisez à tête reposée, sans doute comprendrez-vous mieux. Vous parlez de vous, mais le rêve ne parle pas de vous. Chacun vit une expérience différente et a une sensibilité différente. Le rêve vient donner le message qui correspond à ce que vit la personne à un moment donné. C’est en cela qu’il est précieux.
      Mais il n’y a marqué nulle part que ce jeune homme était dangereux pour la rêveuse.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Interprétation du rêve "Trop de lumière" (Amour et Rêve -3) - […] Voici un article qui fait partie du « 3ème évènement interblogueur des couples qui durent ». […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Pour recevoir chaque mois la Newsletter et obtenir en bonus : "le Guide de vos Rêves"
Vos informations ne seront jamais partagées à des tiers.