Une autre résistance à faire interpréter ses rêves

Publié le 15 février 2016 dans Articles, Conseils pratiques rêves, Généralités sur le rêve | 1 commentaire

Dans l’article précédent, nous avons vu deux causes qui expliquent la résistance à faire interpréter ses rêves  :

  1. L’ignorance de la nature des rêves, qui font que l’on s’en fiche, que l’on n’éprouve ni le besoin de s’en souvenir et encore moins de les noter.
  2. La peur du miroir des rêves, la peur d’y découvrir une image déplaisante de soi-même.Mais il y en a une troisième qui est :
  3. La résistance au changement

Les rêves vous parlent de vous, ils vous conseillent, vous encouragent ou vous mettent en garde. De façon douce et tendre ou plus affirmée. Mais pourquoi croyez-vous qu’ils prennent toute cette peine ? Et bien pour vous aider à devenir qui vous êtes vraiment, au fond de vous, et pas seulement en surface, pour faire plaisir à vos parents, vos amis ou vos collègues.

Mais pour devenir qui vous êtes vraiment, croyez-vous qu’il s’agisse seulement d’écouter passivement le message du rêve pour vous transformer ? Et bien non, même si le rêve est en lui-même guérisseur et que la compréhension de celui-ci vous soulage intérieurement, il y a des ajustements à faire au quotidien.
Il s’agit de changer son regard sur la vie et mettre en pratique ce que conseille le rêve.

Et c’est cette mise en pratique qui souvent fait défaut.

Alors ? Etes-vous prêt à changer vos habitudes ? A sortir de votre zone de confort ? A suivre le guide intérieur qui lui, sait où il vous mène, à votre plus grande réalisation.

Dans la résistance à faire interpréter ses rêves, il y a la résistance au changement

Et oui ! Quand le rêve montre quelque chose qui ne va pas, êtes-vous prêt à changer, à dire ok, j’ai pris une fausse direction, et bien maintenant je rectifie le tir ?

Parfois, c’est oui tout de suite, parce qu’en effet, vous en avez marre de retomber toujours dans les mêmes erreurs, et ce que dit le rêve tombe au bon moment pour vous, mais parfois, c’est plus difficile : parfois vous voyez bien que ça ne va pas, mais l’habitude étant prise et au vu des intérêts secondaires, pourquoi changer ? C’est bien allé jusque là, ça ira bien encore un moment.

Le rêve vous annonce une voie meilleure, mais bon, il y a en vous des habitudes ancrées, des schémas indécrottables, auxquels malgré leur aspect nocif, vous tenez mordicus. Un peu comme l’habitude de fumer : vous savez que c’est mauvais pour votre santé, mais vous y allez quand même. idem pour n’importe quelle habitude ou addiction.
Ca s’apparente aux conduites ordaliques. Friser le bord et le grand frisson, youkou, je suis invulnérable.
Il y a un goût pour l’autodestruction, le marasme, la ruine, jouer à qui est le plus fort. Evidemment, si vous y tenez, ça va rester. Si vous préférez souffrir, c’est un choix.

C’est bien le thème de la lutte avec l’ange. Je vous le remets.

tableau d'Alexandre-Louis Leloir (1865)

tableau d’Alexandre-Louis Leloir (1865)

Mais en fait, qui en vous ne veut pas changer ? Qui ?

C’est l’égo ! 

Et oui, c’est l’égo en vous qui ne veut pas céder, qui tient à avoir raison, il sait mieux que quiconque, même quand tout lui prouve qu’il a tord. L’égo est un roi autoproclamé à qui vous avez laissé le pouvoir de vous commander, quitte à vous détruire. L’égo est en relation avec le cerveau gauche, qui raisonne, comptabilise, n’en fait qu’à sa tête, dresse des plans, tient à ses idées.
L’égo se vit dans l’épreuve, la lutte. Car sa grande peur, c’est de disparaître, pour laisser la place à plus grand que lui, au divin de la royauté intérieure. Il y a d’un côté la lutte de l’égo pour garder la suprématie, et de l’autre la lutte pour faire advenir qui on est, guidé de l’intérieur.

La voie de sortie, c’est l’abandon de l’égo, car l’égo, aussi répétitif qu’un disque rayé finit par lasser.

Cela  me fait penser à un petit rêve reçu par Natacha, une amie interprète de rêve : il consistait en un simple mot entendu :

                                       « Legolas » 

Qui est Légolas : c’est un elfe de la sage du Seigneur des Anneaux, un habitant de l’autre monde, proche du monde spirituel, il se porte volontaire avec d’autres pour trouver et détruire l’anneau qui tient le monde en son pouvoir : il est prêt à sacrifier sa vie pour ça.  Son arme, c’est la flèche, qui demande de viser juste, d’avoir une bonne vue, il est courageux, il est prêt à changer quand il se rend compte qu’il se trompe. Il est là pour servir, sans but personnel, il se dévoue à une cause qui le dépasse, à laquelle il reste fidèle tout au long de sa quête.

lotr-wikia.com

lotr-wikia.com

Natacha, à quoi te fait penser un dynamisme courageux, qui se dévoue à une cause qui le dépasse, capable de changer quand il se rend compte qu’il se trompe ?
« Ah, c’est l’interprète de rêve en moi » s’exclame Natacha : en effet, l’interprète de rêves est un habitant de l’autre monde (il comprend le langage de l’inconscient, dont il est familier), il est proche du monde spirituel, il se porte volontaire avec d’autres (accompagné des autres aspects de lui-même), pour trouver et détruire l’anneau qui tient le monde en son pouvoir (c’est l’égo cet anneau de pouvoir), il est prêt à sacrifier sa vie pour ça (il s’agit de mourir à soi-même). Son arme, c’est la flèche, qui demande de viser juste (il s’agit de l’esprit qui sait détecter ce qui ne va pas), pour ça avoir une bonne vue (du discernement), il est courageux. Il est prêt à changer quand ses rêves lui font prendre conscience qu’il se trompe. Il est là pour servir, sans but personnel, il se dévoue à une cause qui le dépasse, à laquelle il reste fidèle tout au long de sa quête.

Et dans Légolas, on entend le jeu de mot : l’égo lasse !: dans la quête pour advenir à soi-même, il y a une lassitude à toujours ressasser les mêmes choses comme un disque rayé. L’égo peut s’abandonner comme une vieille peau sur le talus pour continuer sa route.

Le rêve de Légolas montre à Natacha, encore bien attachée à son égo, que l’interprète en elle commence à s’en lasser et s’en détache. 

vjai.com

vjai.com

Voilà à quoi même le travail avec les rêves : à l’abandon de l’égo !

C’est pourquoi l’égo se cramponne et préfère que vous oubliez vos rêves : car il sait bien que là, il risque sa peau. Il est déjà mort, de trouille. Oui, l’égo est un grand trouillard, qui préfère se cacher sous des prétextes qui vous parle : j’ai pas le temps, bouh, c’est fatiguant, et pourquoi je ferais ça moi hein ! c’est trop contraignant. Un autre jour, quand je serai en vacances, bref, quand les poules auront des dents !

Alors, vous souvenir de vos rêves, les noter, les faire interpréter : oui, si vous êtes fermement décidé à suivre la prescription du rêve. Si vous êtes prêt à aller dans son sens, vous mettre de côté, faire preuve d’humilité. Autrement, ce sont les rêves qui se lassent et qui ne viennent plus vous visiter. Ca arrive aussi. Les rêves ne sont pas des dynamismes désordonnés. Ils sont très sérieux, ont une grande rigueur et un grand sens de la justice. Si vous vous moquez, ils le remarquent et gare à ce qu’ils peuvent vous envoyer, dans vos rêves ou dans votre vie. Le rêve a un impact sur la vie.

Par contre, si vous allez dans leur sens, reconnaissez leur valeur, et mettez en application leurs conseils, là, ils seront si  heureux que vous recevrez de beaux rêves, ainsi que des surprises dans votre quotidien aussi : ce peut être une meilleure intuition, des synchronicités fécondes. Il ne s’agira pas de vous reposer sur vos lauriers, mais si vous établissez cette alliance avec eux, c’est votre vie entière qui peut changer, surtout au niveau intérieur, les retombées pouvant aussi se manifester dans le monde extérieur.

Etes-vous prêt par amour pour vos rêves, à découvrir ce qu’ils ont à vous dire et prendre en compte leurs conseils judicieux ?

1 commentaire

  1. Merci Aline pour cet excellent article, clair, bien détaillé, juste.
    Et toutes mes félicitations !

    Christiane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
"Astuces pour noter vos rêves et vous en souvenir". Livret gratuit à télécharger.
Vos informations ne seront jamais partagées à des tiers.