Pour la Saint-Valentin, un peu de poésie

La Saint Valentin. Ah, je n’avais nulle envie d’écrire un article pour la Saint-Valentin, non non non ! Et puis je suis tombée sur une vidéo de Caroline Gauthier.  Caroline est une artiste qui a un don extraordinaire pour créer des vidéos qui parlent du monde intérieur. Elle aussi a fait un cheminement avec les rêves, son monde intérieur et elle le traduit magnifiquement.

Et là, elle dégomme le mythe du prince charmant extérieur dans lequel les femmes s’engouffrent.  C’est si addictif ! Trop de femmes l’attendent. Hélas, ce mythe plein de mites laisse la femme déçue et dépendante.

Place au prince charmant intérieur autrement plus puissant et rayonnant.
Et oui, l’amour comme le prince sont avant tout à l’intérieur. Ensuite vient l’extérieur… peut-être !

Je vous laisse écouter la beauté de ce prince que je vous souhaite de découvrir en vous.
Bon, cette vidéo s’adresse plutôt aux femmes, mais je suis sûre que les hommes aussi pourront apprécier.

J’ai aussi cherché l’origine de la légende de Saint-Valentin, mais il existe plusieurs versions, si bien que je vous laisse avec votre imagination.

Voici les paroles de cette chanson de Saint-Valentin : 

J’ai rencontré le prince charmant, hier en me levant.
Il se trouve qu’il n’était pas dehors, mais dedans.

Quel étonnement de trouver quelque chose que j’avais cherché tant d’années,
Et qui se trouvait là sous mon nez !
J’ai longtemps cherché à être aimée et comblée,
car il était bien trop compliqué de m’en occuper et d’en prendre la responsabilité!

Trouver quelqu’un qui puisse me sauver et me nourrir a donc été ma quête,
Mais, comme par hasard, je n’ai rencontré que des troubles fêtes !

C’est évident en même temps !
Comme je ne savais pas m’occuper de moi,
Je n’ai rencontré que crapauds et des tracas !

Ce n’était là que le miroir de mes propres failles,
Et de mes propres batailles !

Ben oui ! Je ne faisais dire que tais-toi à mes émois !
Ou encore, bouge-toi !
Ou même mieux, tais-toi !
Fais pas ceci ou cela !

À l’intérieur de moi, il n’existait donc qu’un masculin prédateur,
Qui exigeait et faisait taire mes inspirations et mes bonheurs.
Aucune place à mes sensations !
Uniquement de l’écoute au mental, à la morale, à la raison et aux opinions !

Mais maintenant, j’ai compris le plus important ! 
Le prince charmant est dedans ! 
C’est cette part de moi qui soutient mes élans vibrants ! 
Et c’est à moi de le faire vivre ce masculin vaillant !

Et maintenant, il est enfin là !
Tout près de moi !

C’est lui qui me chuchote à l’oreille,
Là où se trouvent mes merveilles.
C’est lui qui fait tomber mes armures,
Et qui me donnes des inspirations comme un murmure.

C’est mon axe intérieur,
Qui agit en ma faveur.
C’est la part de moi qui soutient mes besoins profonds,
Et qui écoute mes vraies vibrations …

C’est le bon père en moi qui prend soin de mon essence,
Et écoute ma propre danse.
C’est mon masculin assuré,
Qui écoute ma nature féminine et ma créativité…

J’avais besoin de faire cette alliance intérieure,
Pour éradiquer mes malheurs.
J’avais besoin de tout remettre à l’endroit pour une fois.
Ne plus être dans les il faut ou je dois.
Qui ne disait que tais-toi à mon essence et à mes beaux émois !

Mais maintenant, mon masculin et féminin
Marche main dans la main.
Au revoir les crapauds.
La belle a enfin rencontré son prince.

Par Caroline Gauthier Auteur du Best Seller « Au Nom du Corps »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.